Extraits du film

 

 

Extrait vidéo

 

 

Extrait des dialogues

Des trous, des silences, recoudre, se reconstruire un soi
quelconque. Par où vais-je commencer ? Je n’ai pas de souvenirs.
Juste des mots, je répète des mots désordonnés…
Hassan Al Bou

Tant de gens ont disparu, ma petite. Têtes coupées et
jetées et impossible d’en parler !
Rouqia Ait Shaykh

 

Il s’est changé à l’aube. J’ai dit : « tu vas où ? ». Il m’a
dit : « au syndicat ». Depuis on ne l’a plus revu.
Comme avalé par la terre. On l’a enfoui dans nos coeurs
et on s’est tus...
Rouqia Ait Shaykh

 

Pour nous, ils ne sont pas morts. Ils sont encore vivants.
Ils s’agitent dans nos corps, dans nos consciences. Une
personne est morte quand tu vois sa tombe.
Rahma Hadan

Un silence de 60 ans ne peut être supprimé d’un simple
coup de crayon. Moi-même je ne peux pas pardonner. Oui,
j’en fais l’aveu. Pourtant la faute quand elle se propage
devient celle d’une collectivité. S’il y a procès il doit être
politique. Sans évoquer les individus. Ce sera le procès du
régime politique tout entier. Pas de l’individu, quelle que soit
sa responsabilité.
Hassan Al Bou